Vous avez décidé de faire l’acquisition d’un scooter. Grâce à ce véhicule à deux roues, il vous sera plus facile de vous déplacer au quotidien. Vous ne le savez peut-être pas, mais pour pouvoir conduire cet engin en toute sécurité et en toute légalité. Vous devez impérativement souscrire à une assurance pour votre scooter. À travers notre article, vous allez découvrir quelles sont les assurances obligatoires pour la conduite d’un scooter. Mais vous trouverez aussi dans notre article les scooters concernés par cette obligation d’assurance.

Les scooters qui sont concernés par l’obligation de souscrire à une assurance scooter

Grâce à un scooter, il vous sera plus facile de vous déplacer au quotidien. Effectivement, avec cet engin, vous ne serez pas coincé dans les embouteillages. Ce qui vous permettra d’arriver rapidement à destination. Comme vous allez utiliser votre scooter sur la route, vous êtes dans l’obligation de souscrire à une assurance scooter. Cette obligation d’assurance touche d’ailleurs :

  • Le scooter 125 cc. La conduite de cet engin requiert d’ailleurs d’être âgé de 16 ans et de disposer d’un permis de conduire A1 ou B.
  • Le scooter 50 cc que même les jeunes peuvent conduire.
  • Le scooter électrique.
  • Le scooter à 3 roues.

Pour pouvoir conduire les deux derniers scooters, en plus de la souscription à une assurance scooter. Vous devez obtenir une autorisation spécifique qui dépend de la cylindrée de votre engin.

L’assurance obligatoire pour un scooter

Comme vous le savez, tous les véhicules terrestres qui fonctionnent grâce à un moteur doivent être assurés avant de pouvoir circuler sur la route. Si vous voulez conduire votre bécane en toute sécurité et conformément aux exigences de la loi. Vous devez souscrire à une assurance responsabilité civile pour votre scooter. Grâce à cette assurance, vous pourrez bénéficier d’une garantie pour les dégâts qui ont été causés par votre scooter quand vous le conduisez. Et cela, que ce soit des dommages corporels ou des dommages matériels. L’assurance couvrira aussi votre passager en cas d’accident. Il est important de souligner que si vous conduisez votre scooter sans cette assurance, vous vous exposez à la suspension de votre permis ainsi qu’à l’obligation de payer une amende. Et même si votre scooter est en panne ou que vous ne l’utilisez que très rarement, vous devez tout de même souscrire à une assurance responsabilité civile pour votre scooter. L’assurance responsabilité civile ne prend toutefois pas en charge les dégâts causés à autrui. Vous devez souscrire à des assurances complémentaires pour optimiser votre protection quand vous conduisez votre scooter.

Les assurances complémentaires pour un scooter

Comme nous l’avons dit plus haut, il existe des assurances supplémentaires auxquelles vous pouvez souscrire pour bien protéger votre scooter quand vous le conduisez. En fonction de vos besoins et de vos attentes, vous pouvez souscrire à une assurance contre le vol de votre engin. Il est cependant recommandé de bien vérifier les conditions et les exclusions de cette assurance. De cette manière, vous êtes assuré de profiter de la meilleure protection. Vous pouvez aussi souscrire à une assurance tous risques. Avec cette garantie, vous pouvez bénéficier d’une prise en charge pour vos blessures dans les accidents que vous avez entraînés ou ceux causés par autrui. Mais vous pouvez aussi profiter de la réparation ou du remplacement de votre scooter suite à un vol ou à un accident. Cette assurance scooter vous indemnise également en cas de catastrophes naturelles. Et dans certains cas, cette assurance couvre le scooter quand l’engin est utilisé par un proche. Généralement, le proche ici désigne le conjoint du propriétaire du scooter.