La spécialisation en droit de la famille et des personnes engendre une multitude d’affaires relatives aux personnes. Les formations ne se détachent pas de la formation initiale en droit, mais se focalisent au troisième cycle sur les droits des personnes.

Quelles affaires pour l’avocat spécialisé en droit des personnes ?

Ce spécialiste peut gérer toutes les affaires afférentes à la famille. De la séparation aux abus sur les mineurs en passant par les affaires de violence conjugale et de fiscalité de la famille, on peut aussi penser à l’avocat spécialisé en droit des personnes des affaires sur les successions, l’autorité parentale, la psychologie des enfants, le droit du mariage, la filiation ou encore la pension alimentaire. On peut également lui confier des affaires délicates comme la violence envers les mineurs par exemple. Sinon, ce spécialiste peut aussi conseiller ses clients à propos d’affaires de nature diverses qui portent sur le droit de la famille ou des personnes. Et enfin, comme tous les avocats, les spécialistes en droit des personnes peuvent effectuer des remplissages de démarches administratives et de procédures officielles et s’assurer de la réalisation des divers actes afférents.

Quelles sont les compétences requises pour l’exercice de ce métier ?

L’avocat spécialisé en droit des personnes doit disposer de grandes capacités d’analyse et de synthèse. Il doit également disposer d’un bon sens de l’écoute et disposer d’excellentes qualités rédactionnelles et d’orateur.

Quelles formations suivre pour devenir avocat des droits des personnes ?

Pour pouvoir exercer ce métier, le candidat doit avoir au minimum un diplôme du troisième cycle en droit de la famille ou des personnes par exemple. En plus, il doit également être admis au concours d’entrée dans un Centre régional de formation professionnelle d’avocats (CRFPA). Là, il doit suivre des cours de 18 mois qui sont divisés comme suit : 6 mois pour les cours théoriques, 6 mois pour la réalisation d’un projet pédagogique individuel et 6 mois de stage dans un cabinet d’avocats. Une fois cette formation achevée, le candidat obtient un certificat d’aptitude à la profession d’avocat (CAPA). Après avoir prêté serment, il peut désormais s’inscrire au barreau.

Quels sont les débouchés du métier d’avocat des droits des personnes ?

Le droit de la famille se développe au fil des ans et tend à toucher bon nombre de domaines en étroites liaisons avec la société et la vie sociale. De ce fait, on ne s’étonne plus de voir des cabinets spécialisés en droit de la famille qui ouvrent leurs portes et qui proposent d’appréhender différentes facettes des droits des personnes. Les avocats spécialisés en droit des personnes y exercent leurs activités et après quelques années, ils peuvent prétendre à devenir associés au sein du cabinet ou encore travailler à leur compte.