Le choix d’un avocat pour accompagner une procédure de divorce repose sur certains critères qui importent sur l’effectivité de la commande du client. Mis à part l’expérience poignante de l’avocat, le couple ou le parti doit également prendre en considération d’autres caractères.

Opter pour un avocat spécialisé dans le droit de la famille et le divorce

Le conseil des amis ou de la famille peut être d’un bon recours, mais pour réussir un divorce en soutirant les meilleurs intérêts, mieux vaut choisir celui ou celle qui a une spécialité en droit de la famille et en divorce. Si vous ne connaissez aucun avocat spécialisé dans le domaine, vous pourrez tout de même consulter la liste des avocats qui est disponible dans les Tribunaux de Grande Instance ou auprès de l’ordre des avocats.

Piochez les qualités indéniables chez un bon avocat

Le meilleur avocat reste celui qui est à l’écoute de son client. Cette qualité doit être remarquée lors de la première entrevue avec ce dernier. Sa disponibilité doit également vous toucher particulièrement. Si lors de vos entretiens, il répond aux appels des autres clients, ne le prenez pas toujours comme un signe d’impolitesse, mais voyez cela comme un signe de sa disponibilité à toute heure pour ses clients. Une fois que vous avez choisi l’avocat qui vous convient, notez également de sa manière de travailler. Généralement, un bon avocat tient toujours son client informé de l’avancement des procédures du divorce. Et enfin, fiez-vous à l’avocat qui sait bien vous exposer les lois vues qu’en tant que spécialiste dans le domaine, il doit être en mesure de vous faire comprendre clairement les enjeux liés à votre requête de divorce.

Quels honoraires pour un avocat ?

Chaque avocat définit son propre salaire. Mais dans la plupart des cas comme le divorce, il est payé au nombre d’heures consacrées à l’analyse et à la résolution de votre dossier. Toutefois, dans le cas d’un divorce par consentement mutuel, l’avocat peut vous proposer un tarif forfaitaire. Sinon, l’avocat doit conclure avec son client une convention d’honoraires afin de donner à ces derniers un léger aperçu de ce qu’ils doivent payer à la fin de la prestation. Ce contrat vous gardera également loin des surprises. Notez tout de même que les avocats proposent en général des honoraires hors taxes. Pensez donc à calculer la TVA de 20% qui doit être ajoutée à votre facture. Et enfin, pour avoir un aperçu des honoraires d’un avocat, notez qu’un divorce par consentement mutuel coûte entre 1000 à 1600 euros et pour un divorce contentieux de 2500 à 3500 euros. Mais les montants justes restent relatifs.