Cession d’entreprise : quand et pourquoi recourir au service d’un avocat ?

Portrait of lawyer standing outside courthouse building

Une entreprise représente le fruit de nuits blanches et de travaux acharnés. Quand vient le moment de s’en séparer, on se retrouve le plus souvent confus et désorienté. Et, cela est d’autant plus vrai si l’on ne s’y connaît pas en fiscalité et en audit juridique. Cet article examine les avantages d’un recours à un avocat dans le cadre d’une cession d’entreprise.

La cession d’entreprise, qu’est-ce que c’est ?

Tous les chefs d’entreprise vous le diront, à l’instar des humains, les entreprises naissent, grandissent et meurent. Pour tirer le meilleur parti de leurs performances, on peut parfois procéder à leur vente à un moment donné de leur cycle de vie.

Cette action de cession peut se traduire par un abandon de ses parts à une personne tierce. L’acquéreur devient alors le nouveau propriétaire conformément aux clauses de vente.

Le hic, c’est que cette transaction doit se dérouler suivant un mode de transmission spécifique. En général, celui-ci tient compte du statut juridique de l’entreprise et de beaucoup d’autres facteurs.

Voilà pourquoi il est recommandé de recourir au service d’un avocat pour se mettre à l’abri d’éventuelles mauvaises surprises. Pour la cession de votre entreprise, contactez Maître FRANC basé à Paris 16 pour protéger convenablement vos intérêts.

Quand recourir au service d’un avocat ?

La cession d’une entreprise, on vient de le dire, doit se dérouler suivant des règles spécifiques. De fait, elle peut se transformer en une aventure périlleuse pour les personnes qui ne s’y connaissent pas du tout. La vérité, c’est que les négociations sont pour la plupart du temps longues et contraignantes.

A lire aussi  Le rôle des avocats dans la lutte contre la corruption

De plus, elles nécessitent un savoir-faire et des connaissances approfondies sur des sujets précis. Pour preuve, pour mener par vous-même les négociations et céder votre entreprise au meilleur prix, il vous faut disposer de solides connaissances en matière :

  • Du droit des entreprises ;
  • De la comptabilité ;
  • De la fiscalité ;
  • Etc.

Mieux, il vous faut savoir procéder aux montages juridiques pour détecter celui qui sera le mieux adapté à votre entreprise. Pour assurer vos arrières, protéger vos intérêts et céder votre entreprise au meilleur prix, le recours à un avocat s’avère indispensable. Professionnel chevronné, il se chargera en effet de vous représenter et de vous guider dans les différentes procédures à mener.

De plus, vous bénéficierez d’un accompagnement personnalisé, des négociations précontractuelles à la cession en passant par les différents audits à mener. Autant dire que vous profiterez d’une main-d’œuvre certifiée, compétente et dynamique. Quoi demander de mieux ! 

Quels bénéfices peut-on en tirer ?

Le recours à un avocat, on vient de le mentionner, est bénéfique aussi bien lors des négociations que de la cession d’une entreprise. Dans les faits, cela suppose qu’il vous aidera à définir une stratégie globale de cession des parts de votre entreprise. Et, ce n’est pas tout.

Il s’évertuera aussi à évaluer le profil de vos différents acquéreurs et à mener les négociations en votre nom. En somme, vous profiterez d’un service dynamique, sur-mesure et conforme aux exigences légales de votre secteur d’activité. De quoi tirer le meilleur profit de votre cession, n’est-ce pas !