Contrat AESH : obligations de l’employeur pour les élèves en situation de handicap avec troubles auditifs

Le contrat d’Accompagnant des Élèves en Situation de Handicap (AESH) a été instauré pour faciliter et améliorer la scolarisation des élèves présentant des besoins éducatifs particuliers liés à un handicap. Parmi ces élèves, ceux souffrant de troubles auditifs nécessitent une attention particulière et des mesures d’accompagnement spécifiques. Quelles sont les obligations de l’employeur en termes de mise en place de ces mesures ? Cet article vous apporte des éléments de réponse.

Le rôle des AESH

Les AESH ont pour mission principale d’accompagner les élèves en situation de handicap dans leurs apprentissages au sein d’un établissement scolaire. Ils interviennent à la demande du chef d’établissement et sur la base du projet personnalisé de scolarisation (PPS) de l’élève, qui prend en compte les besoins spécifiques liés au handicap et propose des adaptations pédagogiques et matérielles adaptées.

Pour les élèves présentant des troubles auditifs, ces adaptations peuvent inclure, par exemple, la fourniture d’un équipement spécifique, la mise en place d’aménagements pédagogiques pour faciliter la compréhension ou encore le recours à un interprète en langue des signes. Les AESH doivent donc être en mesure d’apporter un soutien adapté à ces élèves pour leur permettre de suivre une scolarité normale.

Les obligations de l’employeur

L’employeur, qu’il s’agisse de l’Éducation nationale ou d’un établissement privé, a plusieurs obligations envers les AESH et les élèves en situation de handicap avec troubles auditifs :

  • Recruter des AESH compétents: L’employeur doit veiller à sélectionner des candidats ayant les compétences requises pour accompagner des élèves présentant des troubles auditifs. Ils doivent notamment être formés à la langue des signes française (LSF) ou disposer d’une expérience significative dans ce domaine.
  • Former les AESH: L’employeur est tenu d’assurer la formation initiale et continue des AESH, notamment en matière de connaissance du handicap et des stratégies d’accompagnement adaptées. Cette formation doit inclure une sensibilisation aux spécificités du handicap auditif et aux outils pédagogiques appropriés.
  • Mettre en place des conditions de travail adaptées: L’employeur doit veiller à ce que les AESH disposent d’un environnement de travail adapté à leurs missions, avec notamment un accès facilité aux ressources pédagogiques et matérielles nécessaires pour accompagner les élèves en situation de handicap avec troubles auditifs.
A lire aussi  Autorisation pour installer des panneaux solaires : tout ce que vous devez savoir

Mesures d’accompagnement spécifiques

Pour garantir une scolarisation réussie aux élèves en situation de handicap avec troubles auditifs, les AESH et les employeurs doivent mettre en place des mesures d’accompagnement spécifiques :

  • Adapter la communication: Les AESH doivent être en mesure d’utiliser la Langue des Signes Française (LSF), la langue parlée complétée (LPC) ou encore le codeur en langage parlé codé (LPC) pour faciliter la communication avec les élèves malentendants ou sourds.
  • Utiliser des outils pédagogiques adaptés: Les AESH doivent être formés à l’utilisation d’outils pédagogiques spécifiques aux élèves présentant des troubles auditifs, tels que l’amplification sonore, les boucles magnétiques ou encore les logiciels de transcription vocale.
  • Collaborer étroitement avec les enseignants: Les AESH doivent travailler en étroite collaboration avec les enseignants pour adapter leurs méthodes pédagogiques et faciliter l’intégration des élèves en situation de handicap avec troubles auditifs dans la classe.

En résumé, le contrat AESH impose à l’employeur plusieurs obligations pour garantir une prise en charge adaptée des élèves en situation de handicap avec troubles auditifs. Recrutement de personnel compétent, formation initiale et continue, mise à disposition de ressources matérielles et pédagogiques, sont autant de mesures qui doivent être mises en œuvre pour assurer une scolarisation réussie à ces élèves.