En France comme dans la plupart des pays, des impôts sont collectés. C’est grâce à cela que l’État finance les travaux d’intérêt public. Ils sont différents selon chaque pays. Quels sont alors les types d’impôts payés en France ? Ces lignes peuvent vous éclairer.

Les impôts sur le revenu

Les impôts sur le revenu sont répartis en deux parties : les impôts sur le revenu et les impôts sur les sociétés.

Dans le premier cas, les impôts proviennent des particuliers vivant et travaillant en France. Il est prélevé selon les revenus déclarés par chaque citoyen. Ils sont calculés en se fiant à un barème qui évolue chaque année.

L’impôt sur le revenu quant à lui est prélevé de façon annuelle à toutes personnes morales ayant une exploitation en France. On compte les entreprises ou toutes autres sociétés qui ont leur implantation en France. Il est calculé en tenant compte des bénéfices obtenus par les entreprises. Comme l’impôt sur le revenu, il est fixé selon des règles bien définies.

Les impôts à la consommation

Les impôts à la consommation encore appelés la TVA sont perçus sur tous les biens et services consommés en France. Il est prélevé sur toutes les acquisitions des citoyens. Ils varient selon trois taux.

  • Le taux normal de 20 % est prélevé sur les biens et services qui ne sont soumis à aucun autre taux.
  • Le taux réduit quant à lui de 10 % s’appliquent à tous les biens qui ne se remboursent pas.
  • Il y a par ailleurs le taux particulier qui est fixé à 2,1 % et qui s’applique à tous les services octroyés par la sécurité sociale.

Les impôts liés au patrimoine

Les impôts liés au patrimoine se répartissent en trois catégories. Les droits d’enregistrement sont appliqués pour tous les types d’enregistrement d’actes juridiques. Il peut s’agir par exemple de la vente ou de la succession d’un bien immobilier. Il se réalise en ligne, au cours de l’enregistrement, etc.

On distingue aussi l’impôt sur la fortune immobilière. Elle est prélevée à toute personne qui possède un patrimoine immobilier dépassant les 1,5 million d’euros.

Le prélèvement forfaitaire unique est appliqué aux revenus mobiliers. C’est-à-dire que lorsque vous avez des placements financiers, une taxe doit être prélevée. Cependant, notez que cette catégorie d’impôts n’est pas obligatoirement appliquée.

La fiscalité locale

Elle est constituée de la taxe d’habitation et de la taxe foncière. La taxe d’habitation s’applique aux logements aussi bien secondaires que principaux. Elle se calcule en considérant la situation personnelle des citoyens et la valeur cadastrale du bien.

La taxe foncière quant à elle est applicable à tous types de propriétaires. Pour l’obtenir, on procède au calcul de la valeur du bien ainsi que le taux d’imposition fixé par les collectivités locales. Notez qu’il faut différencier la taxe sur les propriétés bâties de la taxe sur les propriétés non bâties.

En somme, il existe différents types d’impôts en France. Les personnes morales ou physiques ont l’obligation de s’en acquitter dans le but d’aide l’État à mener à bien les dépenses publiques.